Abidjan: Défense de thèse du Frère Rodrigue

dsc08052

Le jeudi 15 juin 2017, le Frère Rodrigue TOEPPEN, Directeur sortant du CELAF, a défendu brillamment sa thèse de Doctorat Unique portant sur le thème: Hasard et progrès dans la philosophie biologique d’Antoine Augustin Cournot. Le nouveau Docteur a bien voulu partager avec nous son résumé de la thèse que je vous propose de déguster.

Résumé de la thèse

L’objectivité de la recherche scientifique impose aux théoriciens de l’évolution de postuler le hasard essentiel de Cournot comme explication principale du mécanisme de la sélection naturelle, source de nouveauté dans l’évolution. Vue sous cet angle, l’évolution devient une véritable histoire, soumise à la contingence, d’où sont exclus progrès et finalité. Le présent travail cherche à analyser la justesse de l’emploi de ce hasard dans la biologie. Est-il en effet conforme à la pensée de Cournot d’opposer le hasard au progrès dans l’évolution ? Ainsi se présente la question qui a servi de guide à cette investigation.

La philosophie biologique de Cournot, qui constitue le cœur de cette recherche révèle, en réponse à cette question, la nécessité d’abandonner la recherche par la cause pour épouser l’analyse par la raison des choses, seul moyen de compréhension du vivant et de son évolution. Et dans ce cadre, le hasard, loin de s’opposer au progrès, devient l’exécuteur du plan de création organique.

Mots-clés : Evolution / Sélection naturelle / Hasard / Raison des choses / Type organique / Force vitale / Déterminisme / Progrès.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE